L'état français renonce au Caravage, Judith et Holopherne

Le tableau “Judith tranchant la tête d’Holopherne” (c. 1604-1605) a été découvert dans un grenier au environ de Toulouse en 2014 à l’occasion d’un dégâts des eaux. Après que le propriétaire ait consulté un commissaire priseur de la région toulousaine, puis s’être rapproché du cabinet d’expertise Turquin, la trouvaille fut attribuée au Caravage. Il s’en suivit un classement comme Trésor National en 2016, ce qui autorisait une préemption de l’état français. Un certificat de libre circulation a été accordé fin 2018, signifiant que l’état renonce à l’acquisition de l’oeuvre attribuée au Caravage, dont il possède par ailleurs déjà cinq tableaux. L’estimation de 120 millions d’euros l’aura fait reculer.]]>