Un homme tombe dans les limbes d’Anish Kapoor

Descente dans les limbes avec Anish Kapoor

anish-kapoor_descent-into-limbo

L’art d’Anish Kapoor est parsemé de pièges perceptuels ou tout simplement visuels, sans même évoquer la roublardise toute Pop Art de l’artiste.

Lors d’une rétrospective de son travail à la Fondation Serralves située à Porto, un visiteur italien d’une soixantaine d’années est tombé dans une des œuvres d’Anish Kapoor.

En effet, le touriste ingénu et apparemment trop curieux a sombré dans les limbes de la pièce intitulée “Descent into Limbo” (1992). Cette installation se présente comme un trou noir au sol, une évocation à la fois du phénomène astronomique mais aussi du néant ou de toutes autres chutes dans le non être.

En réalité, l’installation se compose assez prosaïquement d’une trémie circulaire au-dessus d’une chambre cubique de 2.5 mètres de profondeur recouverte d’une peinture noire absorbant presque totalement la lumière. Ce noir, dénommé  Vantablack est une invention de la société britannique Surrey NanoSystems dont Anish Kapoor s’est assuré l’exclusivité. Le Vantablack est alors devenu l’ultra noir. L’effet de vide absolu est saisissant, voire renversant.

Heureusement le sexagénaire n’est resté que peu de temps à l’hôpital dont il est apparemment sorti sans séquelles.

Le musée, dû quant à lui, interdire temporairement l’accès à l’installation le temps de la sécuriser.

Le trou noir d’Anish Kapoor tel le terrier du Lapin Blanc d’Alice réserve parfois des aventures plus que conceptuelles.

En savoir plus