Basquiat, un adolescent à New York

Photo Le Pacte

Un documentaire de Sara Driver, qui retraçant les premières années de Basquiat à New York restitue, la vitalité du Lower East Side du début des années 1980.

Dans sa forme, le Basquiat de Sara Driver peut sembler un peu conventionnel : un montage de documents et de témoignages évoquant trois ans de la jeunesse de Jean-Michel Basquiat (1960-1988), entre 1978 et 1981, juste avant qu’il n’accède à la reconnaissance. Mais la vitalité qui se dégage de ce montage va au-delà du simple documentaire biographique. A travers la figure du jeune peintre, le film compose surtout le portrait foisonnant d’un quartier de New York au moment de sa plus grande effervescence : le Lower East Side, au sud de Manhattan, avec ses clubs (CBGB, Mudd Club, Club 57) et sa faune de jeunes insoumis réinventant l’art dans la rue, loin des galeries officielles, à coup de photocopieuses et de bombes aérosols, sur les murs des immeubles en ruines, sur les wagons de métro faisant circuler dans toute la ville les graffitis dont la nuit les a recouverts.

Source: «Basquiat», New York sous les bombes – Culture