15° biennale d’art contemporain de Lyon

Thierry Raspail, après trois décennies à la tête de la biennale d’art contemporain de Lyon _ qu’il a cofondée et dont il a été directeur artistique _ a quitté sa fonction. Il laisse place, pour cette 15° édition de la biennale de Lyon, à sept jeunes commissaires d’exposition affiliés pour l’essentiel à l’équipe du Palais de Tokyo.
biennale-lyon_2019_art-fair_contemporary-art
Ce changement de direction s’est également accompagné d’une relocalisation de la manifestation. En effet la biennale de Lyon a abandonné la Sucrière pour s’établir dans les anciennes usines Fagor, fleuron industriel de la région englouti par la mondialisation. Le site industriel, actuellement en friche, situé dans le quartier de Gerland à Lyon, est gigantesque et s’étend sur 29 000 m2. La plupart des œuvres ont été créées spécifiquement pour ce lieu imposant, bruissant encore de la présence fantomatique d’un monde ouvrier disparu.
Les commissaires ont également fait le choix, à l’instar de ce qui a été pratiqué au Palais de Tokyo, de laisser la friche en l’état, avec les infrastructures visibles et les traces omniprésentes des tagueurs. Le défi d’exister dans un tel contexte n’est évidemment pas simple et n’est d’ailleurs pas toujours couronné de succès[…]


En savoir plus
Paru la première fois sur artefields.net