Chloe Rosser, sculptures de chair

Chloe Rosser, photographie et “Body Sculpture”

Après la statuaire idéalisante de l’antiquité et l’expressivité du baroque jusqu’à la modernité qui a expulsé la figure du champ de la représentation
Chloe Rosser expérimente la plasticité du corps humain. Elle pousse la démarche jusqu’à son terme en figurant des corps sans identité, presque autonomes, qui échappent donc à toute fonctionnalité possible si ce n’est leur élasticité.

Les exemples similaires ne manquent pas de Hans Breder avec ses “Body Sculpture” à Ren Hang ou Yung Cheng Lin en passant par Lucien Clergue, André Kertész, Pixy Liao, Maisie Cousins ou Edward Weston.

chloe-rosser_photography_nudes
chloe-rosser_photography_nudes
chloe-rosser_photography_nudes