Mathieu Douzenel, monuments et bunkers

Le SHED présente une nouvelle série du photographe français Mathieu Douzenel. Celui-ci s’est penché sur un sujet qui a été abordé maintes fois, le Mur de l’Atlantique. Cet ensemble de fortifications, conçu par Hitler, et construit par l’Organisation Todt, était censé protéger les nouvelles conquêtes du régime nazi d’une offensive Anglo-Américaine. L’ouvrage est considéré comme le plus gigantesque du 20° siècle. En effet, il couvre 4 440 kilomètres sur une bonne partie de l’Europe puisqu’il s’étend depuis l’Espagne jusqu’à la Norvège.

L’intérêt porté à cette construction par Mathieu Douzenel n’était donc pas sans quelques dangers, qu’il s’agisse du contexte historique, de l’aspect presque galvaudé du sujet qui fascine nombre d’amateurs d’histoire et de curiosités, comme du caractère potentiellement d’archive de ce genre de travail.

Le photographe s’est néanmoins évertué à esquiver tous ces écueils avec succès, son approche n’est pas celle d’un historien, pas davantage celle d’un amateur de bizarreries architecturales, et ne relève pas plus d’une appréhension subjective victime de la nature potentiellement dramatique du sujet abordé.

La série « Monuments » n’est pas une étude, une analyse, une mise en situation. Mathieu Douzenel n’est aucunement un archiviste. Bien que chacune de ses sessions photographiques aient été soigneusement préparées aussi bien en termes historiques, de contexte, que de géographie, il ne tente jamais de délivrer une vision exhaustive et documentée. L’absence de cartel accompagnant l’accrochage corrobore cette intention de ne pas contextualiser[…]


En savoir plus

Paru la première fois sur artefields.net