Trine Søndergaard, lumière du Nord

Trine Søndergaard, silence et lumière du Nord

Trine Søndergaard (née en 1972 au Danemark, elle vit et travaille à Copenhague) est une photographe qui revendique ouvertement son appartenance à la culture de son pays d’origine.En effet, la majorité du corpus photographique de l’artiste fait appel à quelques-uns des grands noms des arts visuels danois.Les références de Trine Søndergaard sont évidentes et assumées. La filiation la plus immédiatement frappante est celle qui renvoie à Vilhelm Hammershøi – l’un des plus remarquables –, et dont la plasticienne danoise recrée les « paysages » intérieurs et d’intérieur. Le peintre danois s’est avant tout évertué à transcrire l’idée et la sensation de présence dans l’absence, et par conséquent le silence qui l’accompagne. Il a dressé des portraits existentialistes d’espaces privés aux portes, couloirs et miroirs en rebond, comme une infinie variation des Ménines de Diego Velázquez. Des apertures suggérant aussi bien l’éloignement que le surgissement d’une présence, des ouvertures de l’espace « intérieur » agissant tels des renvois silencieux. Néanmoins, Vilhelm Hammershøi a quelque fois peuplé ses intérieurs vides, en introduisant dans une ambiance monochromatique et épurée des personnages qui sont presque essentiellement féminins. Il s’agit très souvent du même modèle tournant le dos au peintre et au regardeur. Ces femmes de dos à la coiffure immuable et aux vêtements similaires semblent être des « réflexions ». L’image rendue pourrait être celle d’une d’une personne faisant face au peintre dont nous ne verrions que le reflet de dos, peintre et modèles ayant disparus de la représentation, tous effacés ou absents, mais encore présents ou réfléchis[…]

trine-sondergaard_danemark_photography_still

En savoir plus

Paru la première fois sur artefields.net